Non tout n'a pas été simple !

Pour répondre à la petite chèvre, je dois avouer que non tout n'a pas été simple non plus pour mes enfants au début.

Mettez vous à leur place. Je me sépare de Georges en avril et on emménage dans la maison, choisie exprès juste pour nous trois (petite et facile à entretenir). Georges lui reste dans 'ancienne maison jusqu'à sa vente en juin puis part faire le chemin de St Jacques. Sans se préoccuper de l'endroit où il va loger à son retour...  Mai je me fais opérer d'une hernie discale et les enfants cocoonés jusqu'à présent par une maman increvable, doivent prendre pas mal de choses en mains pendant deux mois...Fin aout je fais la connaissance de JM, et qq jours plus tard G revient de son périple et me demande d'avoir la gentillesse de l'héberger 3 semaines. Comme je ne suis pas "fachée" avec G et que JM prend tout son temps pour finaliser les choses entre nous (d'ailleurs si je l'avais laissé faire j'y serais encore lol), j'accepte. Donc le mois de septembre se passe, la famille est réunie temporairement. Moi je vis ma vie de mon côté et G dors dans le bureau, mais pour les garçons (13 et 18 ans) il est là et  c'est ça qui compte...

Fin septembre les choses deviennent sérieuses avec JM (il reste coucher à la maison...) et donc je presse Georges de partir. Il part s'installer chez son neveu.

Un rythme s'installe avec JM. Il vient dormir le lundi soir, le jeudi soir et un week end sur deux (lui, pour ménager les charmants, déjà, ne me présentera à eux qu'à Noël....) A 13 et 18 ans, la dimension sexuelle de ces visites ne vous échappent pas et ils sont un peu mal à l'aise avec ça. Quoi de plus normal non ?

Jérémy à l'époque fréquente des gens peu fréquentables, et Alvin développe une phobie scolaire difficile à gérer. Un jour nous rentrons du marché, JM et moi, et le sac de voyage de JM, sa lampe de chevet (achetée pour lui) et mm sa table de nuit ont disparus... Jérémy dans un coup de colère a tout planqué à la cave, histoire de montrer que la présence de JM le gêne...

Notre couple a failli exploser à ce moment là, JM prenant très mal la chose ! Mais j'ai imposé sa présence à Jérémy, beaucoup discuté, beaucoup expliqué, et petit à petit les relations se sont normalisées. Bien sur, je me demanderais toujours s'il y aurait eu la drogue et l'alcool si ma vie avait été autrement mais je ne le saurais jamais... Au bout d'un an, j'ai demandé à Georges de prendre Jérémy chez lui, le lycée n'en voulait plus, je voulais qu'il soit scolarisé à Paris, et qu'il habite chez son père. Il n'en a pas voulu au prétexte que la fumée le dérange, et l'a installé dans un studio... la suite vous la connaissez...

Un an après le départ de Jérémy (je voulais attendre qu'il soit sure de ne pas vouloir revenir) JM est venu vivre avec moi. A l'époque il avait ses enfants un w-e sur deux ET tous les mardis soirs et mercredis. J'ai mis comme condition à son emménagement qu'il ne les prenne plus qu'un w-e sur deux car c'était trop pour Alvin de devoir partager sa mère et sa maison (petite) avec trois enfants très différents de lui ! Mme Ex a sorti les armes et les reproches mais j'ai tenu bon.

Entre temps il y avait eu les vacances d'été, râtées, où les enfants de JM avaient été tellement invivables qu'Alvin et moi avions du quitter le gîte pour leur laisser leur papa pour eux tous seuls ! Ils étaient radieux d'avoir gagner cette bataille !  Mais là encore notre couple a résisté...

Du coup quand JM s'est installé à la maison, les week-ends où les charmants venaient, c'étaient tellement tendu avec Alvin (la télé à fond dans la chambre voisine de la sienne ect...) qu'il a commencé à partir à Paris dès qu'il était réveillé, et à rentrer quand ils étaient couchés.... Avec JM ça allait, mais avec les enfants point...

Il n'y a jamais eu d'affrontement avec JM ou d'insultes comme ses enfants en ont proféré à mon égard, mais il a fallu du temps pour accorder sa confiance, apprendre à se connaitre, s'estimer sans avoir l'impression de trahir son propre père... Pas facile car JM s'est installé chez eux, dans nos meubles...  Il profitait donc de ce qui avait été acheté par georges....

Alvin a finit par quitter la maison à 17 ans. Une fois encore je me demande si c'est parce que la situation lui pesait...

Mais au final, maintenant, le recul aidant mes enfants et JM partagent plein de choses, des goûts communs, une culture commune, un humour identique... Ils discutent ensemble, se font confiance, ils s'aiment bien. Quand on est tous les 4 on est une famille ! Ce que nous n'arrivons pas à être avec les charmants qui déchoieraient à accepter de pacifier les choses.



16/02/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres