Petite discute avec Mme Ex...

Suite à l'entretien avec le CPE, nous sommes sortis, tous les trois pour nous diriger vers nos voitures. Et comme maintenant on est une bande de potes (ha ha ha), on ne s'est pas séparés sans discuter un peu de ce qui venait d'être dit et des trois charmants en général.

Je ne vous cacherais pas que depuis je suis un peu suicidaire à mon tour... Mais sérieux là !

Parce que franchement, on n'a pas fini avec ces boulets !!! Et Mme Ex a des éclairs de lucidité (fugaces certes...) et est très consciente elle aussi que :

- Louise est une flemmarde, qu'elle raconte des histoires, qu'elle n'a pas la niaque pour décrocher le moindre boulot, qu'elle est lymphatique, pas autonome, pas dynamique et qu'elle aime autant faire la cuisine qu'une huitre ! (une gamine qui a son BEP de patisserie et est en train de passer un CAP de cuisine, mais ne cuisine et ne patisse JAMAIS chez elle, c'est pas normal !!!!) D'ailleurs Mme Ex s'est marré quand on a  dit que Louise nous a promis de faire un fraisier pour l'anniversaire de JM !! Elle m'a fait comprendre que si je veux un gateau j'ai intérêt à l'acheter... J'ai suggéré que Louise est, elle aussi très perturbée par les histoires de religion, mais ça Mme Ex ne veut pas l'entendre...

Donc Problème numéro un : Louise

- Val est un gamin courageux, il a le mérite d'essayer de s'adapter, mais il est dyspraxique et en plus il a un QI de 76 ! Donc son avenir est préoccupant. Incapable de faire un métier manuel et incapable de la moindre réflexion intellectuel, ça laisse peu de chance pour trouver un emploi. C'est un gamin qui ne saura JAMAIS se débrouiller seul dans la vie, tout document administratif lui est obscure, les inscriptions, demande d'emploi, cv, démarches en tout genre, seront pour TOUJOURS à la charge de ses parents... Mme ex, propose qu'on se réunisse tous les 4 et Val afin de lui proposer des pistes d'orientation et d'emploi... Ok on va essayer ça. Mais bon... Sur la religion elle reconnait qu'il n'est pas armé pour faire la part des choses mais pour elle c'est totalement sans danger, ce n'est que de l'amour!! (là je m'étouffe mais reste digne)

Donc problème numéro deux : Valentin...

- Etienne... Jusque là il travaillait correctement à l'école. Sans faire des étincelles néanmoins ni montrer un intérêt extraordinaire pour la réflexion... Scolarisé dans l'école de son père, il a bien sur bénéficié d'un certain confort et d'une certaine indulgence... Il est entré en sixième en septembre dans une classe bilingue (et le fait d'être le fils d'un directeur d'école connu et reconnu à Gonesse n'avait rien à voir là-dedans... sic) Il se trouve que sa prof principale est la prof d'allemand qui officiait dans l'école de JM mais là aussi (re-sic) il ne faut y voir aucun favoritisme... Donc premier trimestre : ça va... Il a les félicitations du conseil de classe... Là pour le deuxième trimestre ça se gâte... Mme Ex dit qu'elle va mieux surveiller si les devoirs sont faits... Hélas, je pense que ce n'est pas une question de devoirs faits... Il a été facile pour Etienne de briller pendant des années à côté de ses ainés particulièrement mal lotis... Mais là, le voilà face à son destin... A savoir : Un bon élève est curieux, attentif, portée à la culture, capable d'analyse et fait preuve d'une certaine maturité intellectuelle... Etienne est très scolaire, mais ne pense guère par lui-même... Sournois et manipulateur, il commence à trouver ses limites... Sa mère nous a répété hier qu'il est petit ! Dans le sens : bébé de la famille bien sur... Or, il a douze bientôt... Je ne pense pas qu'on doive le considérer éternellement comme petit... Il a toujours un statut à part des autres. C'est malsain. Il en joue et en plus du coup ne réinvestit pas ce qu'il apprend à l'école dans le quotidien. Il est très revendicatif chez lui, très méprisant vis à vis des autres et se pose un peu en être supérieur. D'ailleurs, sa mère nous a rappelé à quel point il dessine bien ! Heu moi j'ai surtout retenu que ses notes sont en chute libre... Je sais que son projet c'est de le mettre dans un collège privé, à ceci près que je n'ai pas l'intention de me serrer la ceinture pour ça... Et que je ne pense pas que ça fera une différence énorme...

Donc problème numéro trois : Etienne...

Pour avoir discuté au moins une demi-heure avec Mme ex, en toute sérénité et de façon très détendue et sans détour aucun, il apparait évident qu'elle est elle-même limitée intellectuellement... Qu'elle ne se demande pas POURQUOI ses TROIS enfants sont de tels boulets !! (quand je lui parle des miens si autonomes et si indépendants, elle me dit qu'on ne peut pas comparer ! Pourquoi ???? Ils ont le mm âge, nous sommes des mêmes milieux sociaux... Ils auraient du avoir le mm genre de parcours...) Donc elle ne se remet pas en cause, ni son éducation, ni la présence excessive de la religion dans leur vie... Par contre, elle serait manifestement pas contre le fait de nous refiler les boulets maintenants qu'ils sont irrécupérables... Sauf que moi j'en veux pas ! C'est trop tard. On ne change pas des ados de 21 et 18 ans !!! Quant à E, il me déteste et je le lui rends bien...

Enfin on a bien discuté, sans se pouiller, en étant tous lucides (si tant est qu'elle le soit) et ouverts... On va se faire un diner ensemble, on va faire des propositions. Moi tant que tout ça s'arrête à la porte de chez moi, ça me va... Je veux bien dépanner de temps en temps, voire même pourquoi pas cette année gâcher une semaine de vacances avec eux, mais en avoir un à demeure, faire la bonne pour les enfants d'une autre, cohabiter avec eux quand tout nous sépare, les installer dans ma maison d'où MES enfants sont partis, c'est NON !

Je ne peux pas accepter que d'autres enfants viennent prendre la place des miens que j'aime ! Je refuse de donner à ces enfants ce que je ne peux plus donner aux miens. A moins qu'on puisse réunir les 5 enfants sous le même toit et vivre tous ensemble comme une famille ! Oui ! Là je pourrais l'envisager. Mais comme les miens sont vraiment partis pour ne plus revenir, ben voilà. Chacun pour soi...

Donc on n'est pas au bout de nos peines, et il faut vraiment s'aimer beaucoup pour faire face à cet avenir !!!

En parlant d'avenir, Jérémy qui était en intérim depuis 3 mois, n'aura pas son contrat de renouvelé ! Croisons les doigts pour qu'il retrouve un job très vite. ça le stabilise et surtout, là, il commençait à ne plus avoir de dettes !! Mais comme il va repartir avec 800 euros par mois...

Moi je vous dit que nos parents ont eu bien de la chance ! Globalement on a été des ados sans gros problèmes, un boulot nous attendait à la sortie du lycée, on trouvait des apparts facilement et on était pas exigeants sur le confort, on pouvait encore sauter dans l'ascenseur social, on trainait rarement après vingt cinq ans dans les pattes de nos parents !  On rêvait d'autonomie et de liberté !

Aujourd'hui les cinquantenaires doivent continuer à veiller sur leurs enfants, à mettre la main au porte-monnaie quand c'est possible pour éviter la chute, s'inquiètent que leur progéniture ne se stabilise pas dans la vie active, et multiplient les problèmes familiaux avec les recompositions !!

Moi je vous le dis ! C'était mieux avant !!!



12/03/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres