Pourquoi ?

 

Il faut que je vous parle de ma soeur. Quoi encore ? Ben oui, c'est mon blog et il me sert à déverser tout ce qui m'empoisonne ! Si vous voulez du fashion, ou du politique, vous êtes mal tombé ! Ici, c'est ma vie, mes soucis, mes bonheurs, mon défouloir quoi !

Ma soeur donc.

Elle a 7 ans et demi de moins que moi. Entre nous deux, rien. Si quand j'avais trois ans ma mère a eu un embryon de début de grossesse (genre 15 jours de retard de règles) qui a, selon l'expression en vigueur dans ma famille (...) dégouliné dans les toilettes... (ce que je me suis empressée d'aller raconter à l'école bien sur, et la maitresse à qui j'avais dit que mon petit frère avait dégouliné dans les toilettes m'a toujours considérée bizarrement après....)

Manque de pot pour mes parents c'était une fille. Mon père, communiste certes, mais aussi macho, voulait un garçon. Enfin, c'est ma mère qui disait ça (lui ne nous l'a jamais dit). Presque elle nous faisait porter la responsabilité de son divorce parce qu'on était pas des garçons ! Bon ok, il aimait jouer au foot et faire du vélo. Moi je déteste le ballon (c'est pour les chiens) et le vélo en balade ça va, mais le tour de France me laisse de marbre.... Donc nous étions deux filles à la maison. Comme j'étais grandounette à la naissance de ma soeur, j'ai voulu jouer à la poupée avec. Comme toutes les grandes soeurs. Mal m'en pris. Puisque mes parents se séparant trois ans plus tard, on m'a assigné, vous le savez déjà, le rôle de mère de ma soeur. Ce qui signifiait d'ailleurs que je servais aussi de père et autres... Je fus donc son esclave attitrée. Je devais tout lui céder au prétexte que moi mon enfance avait été préservée de la séparation de mes parents et de l'obligation de travailler de ma mère (sous entendu, vilaine fille privilégiée, tout est de ta faute)

Donc j'ai du par exemple manquer le collège pour garder ma petite soeur malade. Et elle était souvent malade (je pense qu'elle somatisait la situation familiale somme toute assez hystérique). Mais c'était plus facile pour moi de manquer (dixit ma mère) et surtout un simple mot de ma mère suffisait, et puis après tout je pouvais rattraper les cours manqués. Sauf que bien sur je ne les rattrapais jamais. Les jours où je restais à la maison d'ailleurs je devais me comporter en maman. C'est à dire, pourquoi ne pas repasser pendant que la petite dort ? Ou faire tourner une machine ? Ou nettoyer la cuisine ? ect... Vers 4 ans elle a eu une grosse fièvre. Je l'ai gardée. Maman est partie travailler. (surement une boule au ventre tout de même). La fièvre ne tombait pas. Je lui donnais son "juvépirine" comme le médecin l'avait prescrit, mais elle eut bientôt 41 de fièvre ! Et là, dans un éclair de génie (qui me caractérise en général, lol), ou inspirée par les dieux de l'olympe, j'ai eu l'idée de mettre des glaçons dans une poche et un torchon, et de lui poser sur la tête, et de la découvrir. Et puis j'ai appelé le médecin. Parait que je lui ai sauvé la vie. Le médecin s'est extasié parce que d'instinct j'avais trouvé les gestes justes. Bon ok, elle est peut être épileptique à cause de ça... lol... Mais elle est vivante (heu oui on pourrait dire : hélas)

Pendant ce temps, au collège, les autres apprenaient, sortaient entre eux, faisaient des activités extra-scolaires... A comme j'aurai voulu faire de la musique le mercredi ou du théatre au lieu de GARDER MA SOEUR !

Je n'avais que onze ans !!!!

Enfin bon, je ne vais pas vous raconter toute ma vie au service de ma mère et de ma soeur. Je vous en ai déjà parlé. Et puis d'abord j'aurais du me rebeller plus tôt. Partir à l'autre bout de la France. Mais toute ma culpabilité et mes scrupules m'ont retenue... Là... Juste à côté de chez elles pour être sifflable...

Enfin voilà, tout ça pour vous rappeler que ma soeur est, depuis la mort de ma mère un ENORME poids dans ma vie. Qu'elle est hytérique (au sens psychiatrique du terme !), et qu'elle me pourrit la vie et celle de mon mari (qui est aussi son patron).

Hormis le fait que c'est une déplorable assistante pour JM qui aurait pu espérer en ayant sa belle-soeur pour secrétaire, avoir un bras droit hors-pair sur lequel il aurait pu compter. (elle traine les pieds pour bosser, tout l'emmerde, elle ne fait rien que de sortir fumer, ne répond jamais au téléphone, peste tout le temps, remet au calandes grecques ce qu'elle aurait du faire de suite et sème la zizanie dans l'école) Elle espionne son portable ! Ben oui, quand il est en classe ou en réunion, il laisse son portable dans son bureau. Logique. Mais celles qui sont secrétaires me le confirmeront, le portable du patron on n'y touche pas (sauf si il nous l'a demandé). Il sonne on laisse sonner... Ben elle non ! Elle lit les textos, vérifie les appels, et écoute les messages au répondeur ! Donc en fait JM ne reçoit plus de textos, car une fois lus, ils ne sont plus signalés... Pareil pour les appels....

On la soupçonnait depuis pas mal de temps, vu que j'envoie des textos à JM dans la journée et que l'on se rendait bien compte qu'il ne les avait pas eu, mais pourtant bien reçus. Mais les appels là vraiment on pensait pas !

Mais hier matin ma soeur m'appelle : "t'as essayé d'appeler jm ?"  Moi : "Non, pourquoi ?" "Il a eu un appel sur son portable que j'ai refusé (de quoi se mêle-t-elle ?) et j'ai eu le temps de voir un nom en elle sur l'écran. Je pensais que c'était toi, j'ai crains que tu aies un problème". "Heu non, c'est pas moi, salut".

Il faut savoir que Mme EX s'appelle JoELLE... Et que ma soeur avait écouté le message. Et en fait, son but était juste que j'ai des soupçons vis à vis de mon mari qui se ferait appeler aux heures où il n'est pas à la maison par son ex-femme... Et comme elle sait que je suis intelligente et surtout que je sais que les seuls prénoms en ELLE du répertoire de JM c'est Noelle (sa soeur) Murielle (moi) ou Joelle (l'ex), le filet était bien tendu...

Sur ce JM m'appelle et je lui dit : "Qui c'est qui t'a appelé vers 11 h sur ton portable ?" Et il me répond :"Personne ! Je n'ai aucun appel en absence ni au message répondeur en attente" (ce qui prouve bien que le message avait été lu (vous me suivez ?) Donc il prend son portable, vérifie le journal d'appels et trouve Joelle et un message sur le répondeur. (je vous rassure c'était rien d'intéressant le message)

Donc ma soeur espionne le portable de mon mari. On ne sait pas trop depuis combien de temps, nous on s'en doute depuis un mois mais l'année dernière déjà sans doute. Donc elle cherche à nous nuire. A me nuire. Et moi je demande POURQUOI ?

Je me suis occupée d'elle toute ma vie, on lui a donné un boulot qui lui a surement sauvé la vie (encore), elle a la maison qu'elle voulait, retrouvé son mec, et elle est "plus grande, plus belle et plus jeune" que moi (elle trouve ça très important, elle le fait remarquer à tous les gens qu'on rencontre ensemble) mais ça ne lui suffit pas ! Il faut qu'elle essaie de me pourrir la vie !!!!!!!! POURQUOI ?

Pendant des années j'ai cru que ma soeur était ma meilleure amie, mon double. Et je découvre que c'est une félonne !!

Je sais que je vous bassinne avec ça, mais ça me mine ! Il me tarde que son contrat à l'école soit terminé et qu'elle laisse mon mari tranquille. J'espère qu'elle ne voit pas Jérémy en cachette (elle en est capable) elle me le détruirait. Cette fille est malade, méchante, malfaisante, malsaine...

Mais je voudrais comprendre POURQUOI ?

Sa communion.

Je suis à sa gauche (en mauve)et maman est devant elle en bleu.

J'ai 19 ans et elle 12. Elle est plus grande que moi et chausse du 41, moi du 37.

Ma mère disait en nous présentant que j'étais le coup d'essai (sous entendu, râté) et elle la perfection...



13/10/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres