Repli sur soi

Première conséquence du chomage : Le repli sur soi.

J'adore être chez moi. J'adore être avec mon mari (et/ou mes enfants) Mon PC me manque dès que je m'en éloigne. Je déteste les gens. La société m'insupporte.

Je sors de chez moi le plus rarement possible. Pourquoi affronter le monde honni si je n'y suis pas obligée ?

Mais ça va au delà. J'évite d'aller à la poste, ou à la banque. Je me décharge sur JM. J'annule des diners entre copines (ça m'intéresse plus trop). J'évite les obligations (j'ai annulé plusieurs ateliers à l'école).

J'ai envie de rester dans mon nid. Entre deux eaux. J'suis bien. Je m'habille confortablement. Je trainaille.

D'aucun dirons : Laisser-aller.

Moi je dirais : Repli sur moi.

Et je me sens bien. Un peu coupable de me sentir bien dans une vie aussi peu conforme aux exigences du 21ème siècle.

Je ne m'ennuie pas. Je lis, je téléphone, j'ai le blog et le secrétariat du Collectif, et mon boulot de maitresse de maison hors pair...

Je me vautre dans mon petit confort. Les méchants sont dehors. Face à moi-même je me sens comme un poisson dans l'eau. Pas de jeu de rôle. Pas de "être, paraitre, sembler, avoir l'air, passer pour...." Juste moi. Un peu brute de pomme. Mais JM s'en fout. La déprime s'est évaporée. Je suis libre. Libre de mon temps. Libre d'être moi. Les soucis me rattrapent parfois mais qui y échappe ???

Je suis dans ma grotte, à l'abri du monde cruel et je regarde par la fenêtre "internet" ce qu'il se passe ailleurs, ce qu'il se passe chez vous. Puis je me recouvre, me retourne, et me rendors...

Bonne journée



12/05/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres