Stop.

Je lui en parle mercredi. Ma lettre de démission est prête. J'arrête.

La charge est trop lourde. Impossible même. 35 heures sont insuffisantes pour tout faire, je n'ai pas encore touché à la compta. Les explications qu'on me donne sont succintes et la plupart du temps je me débrouille (heureusement que je suis démerde !), le téléphone sonne sans arrêt, les clients se succèdent à un rythme effréné, et les gens riches du 6ème et du 7ème arrondissements de Paris sont exigeants.

Mon patron reçoit un client toutes les demi-heures de 9h30 à 18h30, je dois chaque matin sortir les dossiers pour lui et sa collaboratrice et ranger ceux de la veille... Déjà ça, ça me prend la moitié de la matinée car je suis interrompue par les gens à accueillir, les petites réparations à faire, et le téléphone. Et puis il y a les feuilles de soins, les factures que je fais comme je peux vu qu'on ne me donne pas les éléments pour les faire ! Les piles à vendre, les trucs perso... Enfin bref, je n'en peux plus. Soyons franc, pour la compta compte tenu de mon incompétence naturelle en la matière il me faudrait du temps et du calme, et dans cette boite il n'y a ni l'un ni l'autre. D'autre part, pour les réparations de ces appareils microscopiques il faudrait de très bons yeux et les miens sont en train de partir au père Lachaise...

Inutile de s'accrocher. Sur bien des points ce job est mieux que celui d'avant, mais ce n'est pas encore LE job où je me sentirai tout à fait à l'aise, tout à fait dans mes compétences.

L'angoisse monte quand j'y vais le matin. J'accumule les heures supplémentaires, je prends à peine le temps de manger... Je ne peux aller loin comme ça. Je me demande si la précédente secrétaire arrivait vraiment à faire tout ça en une journée ! Je ne lève pas la tête, à peine si je peux aller faire pipi !

D'ailleurs il m'a signalé vendredi qu'il faut que je l'informe quand je vais faire pipi (les toilettes sont au bout de la galerie marchande !). Vous me voyez à 47 ans dire : Je vais faire pipi monsieur !

Mercredi je me suis achetée des abricots que j'ai mangé en travaillant pendant ma pause. Il m'en restait deux le soir, je les ai laissés dans mon tiroir pour le lendemain... Le lendemain matin, il m'a été signalé d'un ton péremptoire que mon tiroir n'est pas une cuisine et que je ne dois pas y laisser quoique ce soit à manger, ni fruits, ni biscuits, ni bonbons... Vous voyez le genre ? ! J'ai même pas un endroit pour mettre mon sac à main à l'abri des regards, ou laisser une boite de tampons !

Alors heu, non, ça ne va pas. ça ne me convient pas. Je reprends mes billes et je me fais mes deux mois de vacances comme je voulais. On verra à la rentrée. C'était une bonne expérience. Je suis fière de moi. J'ai réussi à m'adapter très facilement, je m'en sors super bien et j'ai appris à faire plein de nouvelles choses. J'ai appris beaucoup sur moi, notamment que décidément les petits vieux m'adorent et que j'ai le coup avec eux. Je vais travailler sur moi et envisager les choses autrement. Je sors de cette aventure la tête haute et enrichie intellectuellement et humainement.

J'entame donc demain ma dernière semaine. 

J'ai vu mes enfants vendredi, on a diné tous les trois près du boulot de Jérémy et j'ai découvert qu'il bosse à 100 mètres de l'immeuble où nous habitions G et moi à sa naissance ! Bon sang quelle émotion de se trouver plongée 25 ans en arrière ! Le quartier est encore plus sympa qu'avant ! Quand je pense qu'on aurait pu acheter à l'époque pour une bouchée de pain des apparts qui se revendent aujourd'hui 250 000 euros pour 40 m2 ! Décidément, G a manqué de discernement ! Moi j'avais plein d'idées mais je me suis faite bridée par lui toute ma vie, et par ma mère...

Hier soir on était invités à une soirée à l'école de JM organisée par une instit qui prend se retraite. Qu'est ce que je me suis emmerdée ! Et en plus je dormais debout... Pfffffff on est partis avant le dessert ! ça fait deux fois que ça nous arrive ! Pourquoi les gens servent-ils le dessert à une heure du matin !!! ???? Pourquoi faut il, pour qu'une soirée soit proclamée réussie, qu'elle ait duré jusqu'à point d'heure ? Pourquoi ces grandes soirées m'emmerdent-elles depuis toujours ? J'ai horreur de ces trucs où l'on est nombreux, où il y a du bruit, où en réalité il n'y a aucun échange entre les êtres mais juste du superficiel ! J'aime les petits diner à 4 ou 6, où l'on peut se parler, se confier, être soi-même !

Et le pire c'est qu'on est encore invité à un truc comme ça la semaine prochaine !!!!!!!!!! Help !!!!!!!!! 



21/06/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres